Espérer se faire virer. Incroyable, mais vrai !


En juin, je pars en vacances, en Italie.
Avion réservé, hébergement aussi. Y’en a pour 760e, et mi mars, on achète le train, donc hop, 200e en plus.
Total 960e.
Oui, mais … la nouvelle lubie, au bureau, c’est de ne valider les congés qu’au dernier moment.
Depuis 10 ans, dès fin janvier, on savait que nos CP d’été étaient ou non validés, on remaniait, on s’arrangeait, mais au moins c’était fixé et go réservation, organisation des vacances ect.
Cette année, ils veulent manifestement se garder une marge de manœuvre, et pouvoir faire décaler les congés quand ils veulent. Donc, tout simplement, ils ne valident rien. Tout sera fait au dernier moment, même pas un mois avant les CP des gens.

Ça met le salarié dans une position d’expectative terrible, parce qu’on le sait tous, si tu dois réserver (hébergement, transport …), ce n’est pas au dernier moment que ça se passe. Si tu dois prévoir un mode de garde pour tes enfants sur une période donné, il faut prévenir la nounou un minimum à l’avance ect.

Marina Shifrin, qui démissionne en chanson.
clic clic si tu veux voir ça !

Bref.
J’ai décidé que si ils ne me valident pas mes congés, s’il me les refusent, je pars quand même.
Ce n’est pas un acte de rébellion irraisonné, au contraire, j’y réfléchi énormément.
Ce n’est pas qu’une question de budget. 960e foutu en l’air, c’est financièrement moins pénalisant que 1000e tous les mois de salaire, si je perd mon emploi.
Risquer de perdre son emploi, par un abandon de poste …
Rien que d’écrire cette phrase, je ressens de la culpabilité, comme si je devais avoir honte, terriblement honte de ce que j’ose penser.  Ma volonté sans cesse vacille à cause de ce sentiment d’être déraisonnable, voire totalement irresponsable.

(et là, je suis en train d’hésiter grave. Publierai ce billet ? Ou pas ? Vais-je ployer sous l’opprobre des bloggeuses indignées ?
Bon allez, si, je posterai cet article.
Après tout, c’est mon blog, j’dis c’que pense, là, tout de suite, déballage de ce que j’ai sur le coeur, ici, c’est mon défouloir, et ma foi, ça fait du bien !)

Car avec la crise, l’énorme difficulté à trouver un emploi que rencontre la majeure partie des gens, moi, là, j’ai un CDI et j’ose envisager de perdre ce travail.
Qui certes, ne me plait pas.
Qui certes, à part un salaire et des horaires sympa, ne m’apporte rien.
Qui certes, m’a appris la résignation. Mais trop de résignation amène de la frustration, et de la dévalorisation personnelle.

Donc oui, j’en viens à espérer qu’ils me refusent mes vacances. Que ça me mette un coup de pied au cul, un déclic, que cela me force à faire ce dont je meure d’envie, malgré ma culpabilité, malgré mon coté ultra raisonnable, malgré le qu’en dira-t-on de la famille, malgré ma peur du lendemain.

QUITTER CE FOUTU TAF.

Et après ?
Et bien je ne me précipiterais pas pour trouver un nouvel emploi.
J’ai cotisé pendant plus de 10 ans, je n’ai prit en tout et pour tout que 10 jours d’arrêt maladie, je n’ai jamais abusé du système, mais je n’aurais pour le coup aucun scrupule à profiter un peu des allocations chômage, des allocations logements et aides sociales auxquelles je n’ai jamais eu droit parce qu’on était un chouilla au dessus des seuils.

Ça ne durera qu’un temps, mais je prendrai le temps de vivre, de finir tous mes projets (écriture, correction de texte, révision de concours), et peut-être même que j’apprendrais à vivre autrement.
Qu’allocations cumulées et mode de vie minimaliste me suffiront, et j’aurais un niveau de vie, financièrement, équivalent à ce que je touche en bossant dans un bureau. Le temps libre en plus.
La frustration, la pression, le stress, l’exploitation et l’angoisse en moins.
Peut-être.
Ou pas.

Bref, quoiqu’il arrive, en juin, je pars en vacances, en Italie.

PS : sinon, y’a le congés sabbatique, aussi.
(moins risqué !)

PS2 : et puis, de toute façon, ils vont me les valider, mes vacances hein !

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

Advertisements

32 réponses à “Espérer se faire virer. Incroyable, mais vrai !

  1. C’est compliqué mais tout ce que j’ai à te dire c’est que tu ne dois pas rester indéfiniment dans une profession qui « te rend malade ». Merde pour ton concours ! Quel concours si je puis me permettre ? Bises!

  2. Quand l’injustice pointe le bout de son nez, notre petit côté rebelle se dévoile… Quelques fois, il faut savoir prendre des risques, savoir dépasser les bornes pour se sentir vivant !!! Bises et belle soirée à toi, Anya.

    • merci de ton commentaire ^^
      oui, suis pourtant pas de naturelle spécialement rebelle, enfin, ca ne se voit pas quoi … mais c’est vrai que ce genre de comportement peu respectueux (ne pas prendre en compte la vie (l’avis, aussi) du salarié)m’exaspère …

  3. Article très intéressant 🙂 perso j’ai trouvé un cdd depuis décembre et j’ai qu’une envie me barrer de là au plus vite… ça ne va pas du tout, je vais au boulot à reculons la boule au ventre… et je me dis que je ne tiendrais jamais jusqu’en juin vu dans l’état que je suis déjà… Bref je voudrais me faire virer moi aussi…

    • la boule au ventre, je n’en suis pas a ce point parcequ’heureusement (et c’est ce qui me tient) l’ambiance avec les collègues est sympa. Bon courage a toi … (sinon,un bon arret maladie jusqu’en juin ? Non ? )

  4. C’est légal ça de ne valider les vacances qu’au dernier moment, faut vérifier!

    En tout cas tu as bien analysé les choses je trouve, alors fais ce qui te convient me mieux pour ta vie professionnelle et personnelle 😉

    • j’ai posé la question au DP de ma boite, d’après eux, oui.
      ce qui n’est pas légal, c’est de modifier/supprimer des CP dès lors que la date du 1er jours de CP est a moins d’un mois.

  5. ça me fait penser que je dois rentrer mes congés pour le ski, c’est quand même dans un mois 😉
    parfois j’attends aussi le signal qui me fera quitter mon boulot mais contrairement à toi, je n’ai aucun projet pour l’après alors ce signal ne doit pas arriver trop vite.

  6. ah ah je sais exactement ce que tu ressens.
    Pour le coté « j’espère qu’ils vont me donner la raison que j’attend pour me barrer » et aussi pour le coup des vacances.
    ça m’est arrivé, je ne te raconte pas mais j’ai stressé grave pour une pauvre semaine =)
    Bisous

  7. Oh comme je te comprends ! De mon côté, pas besoin d’abandon de poste, j’ai demandé une rupture conventionnelle de contrat qui m’a été accordé et comme toi, j’en profite un peu avant de me remettre à la recherche d’un boulot. Mais ce qui est sur, c’est que celui-là ne me convenait pas. J’espère que tu vas trouver ta voie et que tout se passera bien

    • merci de ton commentaire,
      chez nous, ils n’acceptent pas les ruptures conventionnelles, il y a eu trop de demandes (tout le monde veut se barrer de ma boite haha !)
      Leur politique, c’est  » t’es pas content ? va-ten, on te trouvera vite un remplacant ».
      C’est vachement motivant ^^

      Tu fais bien de te poser un peu, tu sera d’attaque pour un autre taf plus tard ^^

  8. Tu n’as à te sentir coupable même si je te comprends. Je suis un peu comme ça aussi. J’ai culpabilisé quand j’ai arrêté de travailler pour élever ma fille. Bon courage en tous cas. Bisous

    • merci de ton commentaire !
      je ne pensais pas qu’on pouvait se sentir coupable du fait d’arreter de travailler pour elever son enfant. Ce n’est pas rien, d’éléver un enfant, ca prend beaucoup de temps et d’energie !

  9. C’est assez salaud, de ne pas te valider tes congés, je comprends que tu te sentes frustrée.
    Et pour avoir vécue la situation d’avoir un boulot inintéressant, si j’ai un conseil : PARS dès que tu pourras. Cherche autre chose ou fais toi virer ou je ne sais quoi, mais ce genre de situation est franchement malsaine.

  10. Ne reste pas dans un boulot qui te bouffe. Tu n’as qu’une vie, et même si sauter le pas peut être tellement dur, tu dois à toi même d’au moins essayer =) xx

    • merci pour ton commentaire, ca fait du bien d’entendre ça !
      mais je suis de nature (trop) prudente, et si possible, j’aimerais partir avec une promesse d’embauche, un projet, un concours en poche …
      Mais n’empeche, je n’en démord pas. Si pas de vacances … j’y vais quand meme ! gnark !

  11. Eh bien moi je te souhaite d’avoir tes congés validés, comme ça pas de questionnements superflus. Et le jour où tu te barreras, eh bien tu le feras sans chercher d’excuses, parce que vraiment c’est trop insupportable. Sans tout mélanger 🙂

  12. Pingback: J’veux être fonctionnaire. [résolution 2014, n°2] | EclectiK Girl·

  13. Pingback: [Rêve] Cour des miracles – Rapace Piegé | EclectiK Girl·

  14. Alors ces vacances ? Validées ? Je comprends en tout cas, ton point de vue (que tu es tout à fait en droit d’évoquer même en temps de crise!). Et pourtant je ne suis pas encore entrée dans le monde du travail (3 ans après mon master, encore à traîner la patte). J’ai cherché (peut être pas ardemment) et pas trouvé. Alors je suis partie (je pense être le contraire de la prudence) et je galère… Ailleurs :D. Je peux te dire que le poste de nourrice que je vis me fait culpabiliser (quoi après un master, nourrice ?!) et chaque matin j’ai envie de me barrer en courant ! Mais cette fois je n’ai tellement pas le choix que j’encaisse :).

  15. Je parcours tes articles VDB et à peu de détails près, j’aurais pu croire que j’avais des crises de somnambulisme et que j’écrivais un autre blog pendant la nuit 😀
    Courage!

  16. Pingback: Quand j’étais petite, j’aurais voulu être … #4 | EclectiK Girl·

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s