Chronique d’une recherche de boulot.


Celles et ceux qui me connaissent «  en vrai » savent que mon boulot n’est pas … comment dire … une vocation.
Ça va même à l’encontre de ma formation et de mes valeurs ( rien d’illégal hein … mais imagine que mon aspiration soit d’aider les gens et que je me retrouve contrôleur du fisc. Un truc dans le genre.)
Ça va faire 10 ans que j’ y suis. ( OMG ! 10 ans !! bientôt la prime d’ancienneté … ) et j’en peux plus, tous les jours ils nous pondent des objectifs de productivités qui ne veulent rien dire, tout en veillant à supprimer le peu d’avantages qu’on a.

Ils ont l’air méga motivé … limite, ils font peur, non ?

Ok, c’est quasi tous les ans que ça me prend, j’envoie deux ou trois CV; et au bout d’un entretien sans lendemain, je me démotive.
Parce que finalement, là, j’y suis bien tintin.
L’équivalent du smic pour quatre jours de travail, accès par le bus, les coupines de bureau …

Mais cette fois, c’est sur, je suis bien décidée à quitter le navire.
Voui voui voui. Sauf que, les offres (CDI, temps plein ou quart temps, salaire équivalent, dans des domaines qui me plaisent), y’en a pas à la pelle.
Je m’en doutais : la conjoncture, la criiiise, pléthore de candidats … mais tout de même.

C’est que c’est fatiguant, de chercher du boulot.
Une fois l’annonce de rêve trouvée, CV et LM envoyée, je m’attèle aux recherches approfondies.
Par exemple, pour un emploi de bibliothécaire, je vais me renseigner sur les techniques d’archivages, la veille informative et documentaire, en méthode pull or push (gné ?), la dématérialisation, sur la façon de mener des actions pédagogiques et culturelles.  Je vais m’intéresser au contexte historico-politico-social du métier…
En faire des fiches, les lire et les relire dans le bus tous les matins.
Et tant que j’y serais, je réviserais les bases : comment  se comporter lors d’un entretien, mes qualités et défauts (hou, dur ça !) se présenter en quatre minutes … bref, les fondamentaux.

Je ne sais pas si toi aussi, lecteur en recherche d’emploi, tu vas autant au fond des choses quand tu as des vues sur un poste, mais si c’est le cas, tu sais comme c’est épuisant.
Le tout en cumulé avec sa journée de travail de ce boulot de mes deux, dont on rêve de se débarrasser.


« Au revoir, au revoir président » , j’en rêve.
Mais vraiment. Cette nuit, je montais à la direction, avec ma pancarte «  j’ai trouvé mieux ailleurs, mieux payé, j’me casse. Allez vous faire f….. » (oui, tout ça sur une même affichette !)
Ha ca, oui, c’était un songe jouissif.

Et je me suis réveillée avec une checking list d’enfer dès le réveil :
_ recharger mon téléphone. Desfois que le recruteur appelle dès la réception de mon CV dans sa boite mail ( oui, je crois au monde de oui oui. Et alors ?)
_ Prendre mes recherches pour les lire dans le bus.
_ Me renseigner sur la littérature jeunesse et adolescente. Bien entendu, je n’y connais fichtre rien, mais autant faire un minimum illusion, pas vrai ?)

C’est quelques mots (quelques ? Une page entière !) pour partager avec toi mon mini calvaire du moment.
Je te dirais si je décroche un entretien.

Si tu es arrivé jusqu’à en bas de ce post, n’hésites pas à me laisser en commentaire, une anecdote, ton ressenti, ta méthode de recherche d’emploi. Tes déboires, tes réussites, tes espoirs …

Je reprendrais ceux qui m’auront le plus marqué dans un prochain article.
Qui sait, d’ici là, j’aurais peut être même changé de boutot ! ( how beautiful it is to dream …)

A vous lire, mes p’tits téléop’ chéri !

hebergeur d'image       hebergeur d'image

Publicités

11 réponses à “Chronique d’une recherche de boulot.

  1. Je ne cherche plus et j’ai pris un congé parental !! Je suis du genre à m’imaginer comment organiser ma journée dès que j’aurais le boulot: mode de garde des enfants, déplacements éventuels, gestion du travail, nouvelles tenues à acheter, etc… Et quand quelques semaines plus tard j’ai une réponse négative ou pas de réponse du tout, je suis au 36ème dessous. C’est juste démoralisant.

    • c’est vrai que c’est décourageant ces réponses négatives qui arrivent au fur et à mesure dans la boite aux lettres …
      Et encore … la plupart ne prennent pas la peine d’envoyer un courrier !

  2. Pingback: Ne pas savoir lui dire " Je t’aime". | EclectiK Girl·

  3. Pingback: Les cinq choses à éviter au bureau. | EclectiK Girl·

  4. Ah c’est dur… Je comprends que tu sois démotivée. J’ai cherché de décembre à juin dernier un apprentissage. Je me déplaçais dans les villes en question, j’imprimais des lettres de motivation et des CV, je recherchais des informations sur l’entreprise etc… Tout ça pour deux entretiens que j’ai fini par foirer totalement. J’ai une anecdote : une enseigne de supermarché m’a envoyé une lettre pour me dire qu’elle ne me prenait pas en job d’été alors que j’avais postulé pour un apprentissage ! Foutage de gueule, bonjour. Complètement démotivée me revoilà à la fac. Peut-être que ce n’est pas une si mauvaise chose ? Je ne sais pas.

    • ils envoient des réponses stéréotypées, ils doivent recevoir tellement de candidature.
      Du coup, la fac. Oui, peut-être un mal pour un bien !
      Dans un secteur qui t’intéresse et te correspond au mieux, j’espère ^^

  5. Pingback: Pourquoi je n’aime pas les blagues contre les fonctionnaires |·

  6. Pingback: Espérer se faire virer. Incroyable, mais vrai ! | EclectiK Girl·

  7. Pingback: Comme un bourdon dans ma tête | EclectiK Girl·

  8. Pingback: J’veux être fonctionnaire. [résolution 2014, n°2] | EclectiK Girl·

  9. Pingback: [Rêve] Cour des miracles – Rapace Piegé | EclectiK Girl·

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s