Mes mots écorchés


 

Ils restent, comme des tics nerveux.
On se reprend, bien sûr, et heureusement.
Désormais ces mots flottent dans ma tête quelques secondes, avant d’être rectifiés.

Imaginez, si lors d’un repas chic, je disais :

«   Hum, il est délicieux, ce maigret !  »
(non que Jean Richard fut atroce … enfin … heu … bref.)

ou

« j’ai couru vite, j’ai le cœur qui bat la chamarade »

Ça marche aussi avec :
« quelle belle pâtisserie sur le mur ! »

ou encore

« Cessons de tangiverser ! »

Là, je n’en vois pas d’autres, mais adolescente, je confondais ces mots.
Alors ils ont pour moi une saveur particulière.
Si on les réunis tous :

Un magret, une pâtisserie et mon cœur bat la chamade. Inutile de tergiverser, je suis gourmande !

Tiens, je suis curieuse de savoir. Toi aussi, tu as des mots écorchés ? (dis oui, steuplais !!!!)
Des mots qui trébuchent, les mots qui crissent comme des cailloux sous les dents ? Des réminiscences d’enfance ? Des lapsus ?

Dis moi tout  !!

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

Advertisements

21 réponses à “Mes mots écorchés

  1. Oh oui, il y en a pleins mais un seul me viens tout de suite : « saucettes au lieu de chaussettes » ouch :/
    Vaux mieux en rire ! Si d’autres me reviennent, je penserais à ton article :). Tu as vue la pub Soch ?

  2. Une fois, j’ai écorché un mot en tendant une bouteille de « Tortel » (bière sans alcool). J’ai dit : « Tiens, voici une tourterelle… » 😉 Il doit y en avoir plein d’autres, mais là ça ne me vient pas à l’esprit… Bisous et bon weekend, Anya !

  3. Petite j’allais au « pestacle » et les portes avaient des « pognes ». Il m’arrive encore d’avoir des ratés, mais rien qui ne soit récurrent, alors difficile de s’en souvenir!

  4. Ouh là là, j’en ai des tas^^ Réminiscence de ma dysléxie, j’en ai pas mal souffert étant jeune de ces erreurs de language. C’est assez aléatoire par contre, rien de défini. Et avec l’âge ça ne s’arrange pas du tout lorsqu’on vit dans un pays où on pratique une langue étrangère tous les jours 😀

      • Malheureusement non car avec ma dyslexie, j’ai plus de problèmes d’apprentissage des langues étrangères que pas mal de gens, du coup je ne suis pas encore bilingue^^. J’ai quand même énormement progressé et je peux tenir des discussions longues sans trop de soucis à présent. En comparaison, mon fiancé est bilingue par contre.

  5. Hihi!! Moi, ça me fait penser à ma chère grand-maman (qui a fêté ces 80 ans cette année). Un fois, lors d’un voyage familiale en République Dominicaine, elle s’exclama : oh! Regarde les beaux « poliquains » (au lieu de pélicans). Il faut que j’explique que par chez nous, poliquain est un nom de famille! Pendant ce même voyage (je crois que les « drinks » étaient très spécials!), elle nous parlait de son « urriculum vitae » alors que nous parlions de Curriculum Vitae (CV)!! Merci Eclectik Girl de m’avoir fait remémorer ces souvenirs!! xxx 🙂

    • je ne pensais pas du tout au coté dyslexie 😦
      L’essentiel, c’est que les autres autour comprennent quand meme !
      Ou alors, il faudrait inventer un nouveau plat spécialement pour ta maman : une lasagne avec du fromage du Larza…c !

      😉

  6. Moi c’est entre conversation et conservation. Il faut toujours que je fasse un effort particulier avant de les employer. Pour éviter le  » On était en pleine conservation…  » 😉

  7. J’ai une amie, très gourmande aussi, qui n’arrive pas à bien prononcer M&M’s. à mourir de rire, elle dit « aime aime aim’s » elle aime tellement ça 🙂

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s