Henné # 3 : Comment le préparer et l’appliquer.


henné-poudre
Avant de l’appliquer, il faut le confectionner.

Je te renvoi à liste des hennés, poudre, principe actif à mélanger, dont je parlais dans mon article précédent.
Une fois que tu as choisi tous tes ingrédients (et le groupe FB HSA peut beaucoup t’y aider, elles sont de bons conseils), pose tout sur la table.

Proportion :

henne

Infu de garance+bois de campêche salée, qui va être mélangée au henné

On dit souvent qu’il faut 1gr de henné, pour 1cm de cheveux (application sur cheveux humide).
Si on veut obtenir des reflets plus profond, on ajoute des poudres.
En général, on en fait une infusion.
Certains font bouillir la poudre avec, d’autres infusent à froid, certains filtrent, d’autres pas.
Personnellement, je verse l’eau bouillante chaude à frémissante dessus, je laisse infuser et quand c’est tiède, je verse tout (infu+poudre) dans le henné.

On ajoute le sel, ou le bicarbonate, ou l’acide (citron ou vinaigre).
On laisse reposer.
(A noter que certaines poudres, comme l’orcanette, se développent dans un milieu huileux. On en fera donc un macérat.)

henne

On croirait de la mousse au chocolat, nan ?

On l’intègre au henné. Au besoin si c’est trop épais, on ajoute du liquide chaud (eau, thé ou autre infusion).
On mélange (certains disent qu’il faut utiliser un ustensile en bois ou en plastique car le métal inhiberait les effets du henné. Mais je pense que cette recommandation n’est valable qu’avec les henné de mauvaise qualité qui contiennent des sels métalliques).

Puis on laisse reposer. Quelques heures. Personnellement, je laisse 12h à température ambiante, avec juste un film cellophane.

On peut ensuite mettre au congélateur (il paraît que ça permet aux pigments de se développer. Et ça permet de pouvoir préparer le henné à l’avance, c’est pratique).
(mais si vous avez de l’indigo ou du katam, on oublie la congélation, cela détruit les pigments.)

On le ressort la veille au soir du jour de l’application.
Et ce n’est seulement que quelques minutes avant d’appliquer, qu’on ajouter les principes actifs (miel, HE, gel aloe vera …)

Moi, je recherche du rouge.
C’est à mon 7eme henné, que j’ai commencé à obtenir la couleur souhaitée.
Il faut savoir que plus on en fait, plus on superpose les couches, plus les nuances et la couleur s’intensifie.

voici :
7eme henné

Je n’avais presque plus de henné Rajasthan.
Du coup, je me suis laissée tenter par du Gabes et du Jamila de la boutique HSA.
Toujours avec de la garance. Et du bois de campêche.

Dans un prochain article, je te mettrais toutes mes recettes ^^

Pour l’application :
Je passe mes cheveux sous l’eau chaude, ça ouvre les écailles et ça facilitera la fixation de la couleur.
J’applique un peu d’huile sur le pourtour du visage, les oreilles et le cou. Pour éviter que la peau ne se colore à ces endroits.

Je dépose un peu de pâte raie par raie, grosso modo.
J’utilise un gros pinceau à peinture, c’est pratique ^_^
henne raja garance 003

Je met un sac poubelle au fond de la baignoire, j’enfile des gants en plastique, pour ne pas avoir les mains toutes orange ensuite, puis je me met au-dessus de la baignoire et je badigeonne, je malaxe les longueurs.
D’où, le sac plastique au fond, pour éviter les éclaboussures.
On réuni le tout en haut de la tête, on s’enrubanne de cellophane, une charlotte ou un vieux collant, puis une serviette et on laisse poser.

application henne

Temps de pose :
Minimum 3 heures.
Pour du rouge, je dirais minimum 5h, mais si c’est plus, c’est mieux.
En général, je le pose à 10 ou 11h du mat’, et je rince à 18 ou 19h.
Certaines laissent poser la nuit en plus !

Rinçage :
J’avais peur qu’à force, la poudre bouche les canalisations.
Alors je met une bassine au fond de la baignoire, je fais un premier rinçage, j’essore mes cheveux, je met ma charlotte et je file vider la bassine dans les toilettes.

Je re-itére une fois.
(désormais que j’ai les cheveux court, une bassine suffit)
Ensuite, je rince jusqu’à ce que l’eau soit quasi claire.
Dernier rinçage : eau fraiche + vinaigre blanc.

Oxydation :
Idéalement, il faudra laisser passer trois jours sans se laver les cheveux.
Cela permet d’éviter le dégorgement précoce, et permettre au henné de s’oxyder et de prendre sa couleur définitive sur le cheveux.
Moi, j’ai pas de mal, car le henné ayant un pouvoir lavant, ça me fait mon no poo de la semaine.

Je crois avoir fait le tour, j’espère n’avoir rien oublié !
Si tu as des questions, n’hésites pas ^^

Fréquence :
Il est possible d’en faire un par semaine pour les personnes qui sont pressées et qui veulent obtenir rapidement la couleur souhaitée.
Mais j’aime bien prendre mon temps, alors une fois par mois, ça me va.

Voila, j’espère que ce tuto te sera utile !

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

J'aime article HC2

9 réponses à “Henné # 3 : Comment le préparer et l’appliquer.

  1. Han c’est justement la couleur que j’aimerais obtenir avec mon henné, mais je n’y arrive pas ! Je vais te piquer ta recette 😀

  2. Pingback: Henné # 4 : mes recettes pour obtenir du rouge. | EclectiK Girl·

  3. Merci pour vos articles du le hénné, j’en lis beaucoup en ce moment et les votres sont vraiment très clairs, ça parait enfin presque facile ! 😀
    Ils ont déjà presque 2 ans. Où en êtes vous maintenant ?

  4. Bonjour, j’ai commencé le henné il y a 2 an et demie, tout d’abord par du neutre puis du henné d’Égypte pour l’effet roux que j’adore et ensuite l’indigo.

    Je suis repasser au henné neutre comme soins après que l’indigo ait totalement dégorgé car je ne faisait pas de henné tous les mois mais environ tous les 3/4 mois donc cela est vite partie

    J’aimerais tenter de faire une coloration Bordeaux, violine avec de la poudre d’orcanette et de l’hibiscus

    J’aimerais savoir si je peux préparer un henné neutre comme base ou alors si je peux ajouter de l’indigo dans la recette
    Ce que j’ai sous la main :
    – henné neutre
    – henné indigo
    – henné d’Égypte
    – poudre d’orcanette
    – poudre d’hibiscus

    Comme hydratant à ajouter à la préparation j’ai :
    – huile de coco
    – huile de karité
    – huile de carotte
    – huile d’amande douce
    -huile de ricin
    – gel d’aloe vera

    Faut-il que j’ajoute du vinaigre, du jus de citron ou du bicarbonate pour favoriser le développement des pigments ?

    Je n’ai pas envie de faire n’importe quoi alors si pouvez m’éclairer ce serait génial

    J’aimerais que vous me contactiez par mail via cette adresse : yelenagonzalez2017@gmail.com
    Je vous en serait très reconnaissante, je cherche en vain quelqu’un qui puisse m’éclairer sur une recette sans danger
    Je n’ai pas envie de finir avec une couleur qui je me plaît pas

    Merci grandement si vous me répondez, que ce soit l’auteur de cette article ou des personnes qui commentes
    J’espère que vous verrez mon commentaire 😊

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s