J’ai lu : Dojoji et autres nouvelles [Yukio Mishima]


En général, j’aime lire des auteurs japonais.

Il y a souvent un coté délicat mais décalé, désuet mais surprenant.
Et puis, j’aime lire des nouvelles. Ce format court permet de ne pas se lasser, d’avoir un dénouement rapide et généralement bondissant.Bref, cet ouvrage de nouvelles (il s’agit en réalité de morceaux choisis, issu d’un recueil « un été en hiver ») avait tout pour me plaire.Mishima

Disons que ça ne m’a pas foncièrement déplu.
Lu en deux jours (seulement 127 pages), ces historiettes avaient certes tous un coté déroutants mais arrivé aux dernières lignes, je me disais  » ha …et … c’est tout ? Tout ça pour ça ? » Les chutes m’ont laissées sur ma faim, un peu comme « Qu’est devenu l’homme coincé dans l’ascenseur« .
Sauf que là, c’est nettement moins original.- Dojoji : une danseuse interrompt une vente aux enchère d’une armoire et menace de s’y enfermer.
Les sept ponts : cinq geisha; selon un cérémonial bien établi, doivent traverser sept ponts pour voir leurs vœux accomplis.
Patriotisme : un soldat décide de faire seppuku. Sa femme tient à l’accompagner dans la mort.
La perle : Lors du thé, une perle se déloge de la bague de l’hôtesse. Elle la pose sur la table, mais elle disparait. Qui des convives auraient pu se l’approprier ??

Comme tu peux voir, les idées de départ étaient plutôt prometteuses.
Si « patriotisme » m’a émue et « la perle » m’a amusé, les deux autres m’ont laissé de marbre.

 

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

Publicités

6 réponses à “J’ai lu : Dojoji et autres nouvelles [Yukio Mishima]

  1. J’ai beaucoup de mal avec les nouvelles, ça n’est pas un genre que j’affectionne particulièrement 🙂

  2. Mishima est un bon auteur mais il est complètement névrosé ; pour la nouvelle « Patriotisme » c’est assez fou de se dire qu’il décrit sa propre mort. Sauf que c’était pas du tout avec sa femme que ça s’est déroulé… Je te conseille vivement « Confession d’un masque » du même auteur, je pense que le ton n’est pas vraiment le même et qu’il se dévoile plus tel qu’il est réellement, avec ses doutes et ses incertitudes. Une citation de Yourcenar pour finir : « la mort de Mishima est l’une de ses œuvres et même la plus préparée de ses œuvres ». C’est joyeux !

      • Oui comme je te l’ai dit dans mon commentaire « Confession d’un masque » 😉 En fait j’ai étudié cet ouvrage à la fac et par la même occasion, j’ai pu voir que Mishima était un être fascinant. Et sinon son bouquin « Le Pavillon d’Or » semble intéressant mais je ne l’ai pas encore lu donc je ne saurai dire ce que ça vaut « réellement ». Pour ce que tu as lu, j’ai un peu le sentiment que ça lui ressemble moins, j’entends par là que dans « Confession d’un masque », il dit « je » pour caricaturer et c’est beaucoup moins « fantastique » que ce que tu as pu lire.

    • Oui, pardon, mais du coup, c’est autobiographique ? Ce n’est pas tellement un genre littéraire que j’apprécie, du coup, j’avais pas rebondi sur ton conseil de lecture :-/
      J’avoue que préfère les fictions. Mais tu m’as donné malgré tout envie d’essayer.
      Sinon, « Le pavillon d’or ».
      okey, c’est noté !!
      Merci beaucoup ^^

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s