Un an et demi sans shampooing : le bilan. #No Poo


Hellocoton

no-poo

Oui, 1 an et demi que mon scalp n’a pas été en contact avec du shampooing :

Durant 547 jours, j’ai expérimenté pas mal de chose mais c’est seulement après le « mois sans rien » de février 2014 que j’ai réellement pu espacer les lavages.
J’étais passé à seulement 2 lavages par mois : le henné colorant et un bicarbonate/rinçage vinaigre dilué.
Entre les deux : des shampooing sec au rhassoul et des water only et des rinçages aux plantes.

En août, j’ai malheureusement dû casser cette routine pour cause de : coiffeur (j’avais amené un shamp bio, quand même), mariage d’un proche (et donc 2 no poo dans la même semaine).
Ces trois lavages successifs sur un laps de temps réduit ont fait que mon cuir chevelu s’est remis à produire du sébum en excès, et je me suis retrouvée de nouveau avec les cheveux gras à J+3.

J’ai refais un « mois sans rien » sur fin septembre.

Et puis, j’ai eu comme un ras le bol, je me suis dit, mais pourquoi vouloir à tout prix me passer de lavage pendant tout un mois ?
Car oui, mon objectif, c’était de faire que le henné en guise de no poo mensuel.
Mais je me suis souvenue qu’au début de l’aventure, je m’étais simplement fixée comme but de faire un no poo par semaine.(et ça me semblait déjà inatteignable au vu de mes shampooing un jour sur deux).

En vidéo, un de mes no poo du lundi (là, c’était juste no poo, car pas le temps de faire un masque. Il aurait suffit que j’ajoute du rhassoul ou de la fdpc pour épaissir la mixture) :

                    Du coup, d’octobre à janvier 2014, ma routine était plutôt simple :

Mardi : no poo ( j’alterne entre BDS ou rhassoul/miel)
si on sort le w-end : un s.sec rhassoul, ou un spray rafraichissant aux plantes (je préfère).
Si on ne sort pas, je laisse le sébum vivre sa vie sur mes longueurs pendant 2 jours.
Dans l’idéal, le lundi : masque naturel hydratant (miel, œuf, compote, aloe vera).
Mais dans les faits, je n’y pense qu’un lundi sur 2 ou 3.
Et mardi, rebelote.

Seule variation, une fois par mois, je fais mon henné colorant, un samedi.
Le henné me sert de no poo (oui oui, ça lave) et vu que c’est pas mal asséchant, mes cheveux tiennent sans mal jusqu’au week-end qui suit, malgré les 3 jours de plus.

Au final, quel gain de temps ! (et d’argent) :
Juste un lavage par semaine,
et 5 minutes de spray ou s.sec de temps en temps,
brossage minutieux le soir, faire 2 tresses pour dormir, et basta.


recette de mon spray :

                                    En janvier 2015, j’ai encore simplifié tout ça :
Le lundi : masque 2 en 1 (hydratant+lavant.
Par exemple : blanc œuf, miel, aloé vera, farine de pois chiche ou rhassoul) qui me fait donc office de no poo.
Brossage tous les soirs.
Spray hydratant (infusion (thé, tulsi ou hydrolat) + aloe vera) tous les soirs avant de faire ma tresse pour dormir.

Et désormais … l’aventure Water Only commence !

J’ai coupé mes cheveux tout court il y a quelques temps.
Mon but :
1 henné par mois.
A j+15, si besoin : 1 masque hydratant/lavant par mois.
Tous les jours : je sphitt mélange miel/aloe/hydrolat (eau coiffante et hydratante).
Tous les 4/5 jours, et espacer si possible : je passe mes cheveux sous l’eau
, mais pas plus d’une bouteille d’1 litre (économie, écologie !).

J’vous raconterais ^^

Mon bilan :

Faire de son corps (ici, cuir chevelu et cheveux) son propre terrain d’expérimentation est … grisant.
C’est se rendre compte par soi-même que ce qu’on nous serine depuis des années est faux. (devoir se laver les tifs tous les deux jours. Croire qu’ils sont de nature grasses, pointes sèches, alors que c’est juste le shampooing qui est trop agressif et qui crée le problème).

Si vous vous lancer, tenez un journal de bord, c’est indispensable pour se rendre compte de l’évolution.

Adhérez à un groupe de soutien. Celui-ci est très bien : No poo et Wo.
Ne vous maltraitez pas si votre tignasse est bof, hop, un wo, s.sec ou spray refresh.
Pas la peine de tirer sur la corde, ça risque de vous décourager.
Allez à votre rythme, quitte à ralentir ou à revenir en arrière.

Expérimentez : lavage au miel, à la farine de pois chiche, au rhassoul, au bds, au savon d’alep, au shikakai, au sidr, au henné …
rinçage au vinaigre dilué, à la bière, au thé, au tulsi, aux infusions de plante …
spray rafraichissant à la vodka/fécule, aux infusions …
masque de soin …
Vous finirez par trouver ce qui vous convient.

Toutes ces p’tites tambouilles ajoute une pointe d’exotisme et de ludique au quotidien !

Voila mon bilan. Totalement positif donc. (sauf pour ma moitiée, que je saoule avec mes  » ils sont bien, mes cheveux là ? » « Tu te rend compte, 6 jours sans lavage, et t’as vu comment ils sont beaux ?  » Sent, j’ai fait un rinçage au thé à la cerise … »)

Exit les occlusifs, les perturbateurs endocriniens, les produits chimiques décapants.
Mes cheveux sont doux, léger et prennent quelques ondulations que je ne leurs connaissaient pas.

Et puis, 15 minutes gagné un matin sur deux, c’est 15 minutes en plus pour … faire du yoga … me prépare un bon gros p’tit déj’ healthy … ou … DORMIR 10 minutes de plus !! (bien, ça, aussi ^^)

Mes autres articles sur le no poo :
Le no-poo, c’est quoi ?
Deux semaines de no poo : le bilan
Le Rhassoul : en no poo ou en shampooing sec

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

J'aime article HC2

Publicités

32 réponses à “Un an et demi sans shampooing : le bilan. #No Poo

  1. J’avoue que je suis de plus en plus attirée par le no-poo, je trouve que je lave trop souvent mes cheveux, que je les agresse. J’avoue que tu as de super beaux cheveux après ton rinçage !

    • Merci !
      C’est un cheminement plutot long, on tatonne c’est sur, mais au final c’est tellement chouette de ne plus se mettre tout ces produits chimiques sur le crane ^^

  2. Merci pour cet article, et bravo pour ton bilan, Anya, et tout le bon sens dont tu fais preuve (oui, il est inutile de garder pendant des jours des cheveux gras entre deux no poos 😁, ça n’aide pas le cuir chevelu à s’ajuster plus vite, c’est juste… moche et gras, donc). Je suis aussi passée au water only après un an et demi de no poo, c’était le bon moment. J’espère que cette expérience sera aussi positive pour toi qu’elle l’a été et l’est toujours pour moi 😉

    • j’ai eu une période, oui, où je tirais un peu sur la corde, quitte a avoir les cheveux gras et les attacher pour que ca ne se voit pas. Ca a duré un mois et ca m’a saoulé de me torturer ainsi ^^
      Mieux vaut prendre son temps !

  3. Je fais ma petite sauce aussi depuis 2-3 mois, j’avoue que ce n’est pas idéal mais je ne me « lave » plus les cheveux que tous les 3-4 jours au lieu de tous les 2 jours… J’utilise en alternance et au gré de ce que j’ai sous la main ou de mon temps : shampoing sec ( talc ou fécule) – bicarbonate + vinaigre de cidre en rinçage – lavage au rhassoul – shampoing bio neutre…. Par contre les masques avec oeuf + miel+ … je le sens pas trop, ça aussi ça prend du temps ! Comme hydrolat, tu prends quoi ?

    • il faut y aller progressivement, le plus long c’est l’espacement. Quand on arrive enfin a ne plus avoir besoin de se laver les cheveux qu’une fois par semaine, c’est le bonheur ! Quel gain de temps ^^

      Les masque miel/oeuf ect, oui, faut bien avoir 2h devant soi.
      Mais une fois que c’est en place, hop, je regarde une série, un film, je blog …
      En hydrolat, j’ai utilisé l’Ylang Ylang, mais j’aime pas l’odeur, meme si ses proprietés sont vraiment interessantes pour les cheveux. (fortifiant)
      Ensuite, l’hamamelis, c’est juste hydratant.
      Il y a l’hydrolat de romarin, qui est antipelliculaire, hydratant.
      Le thym permet de lutter contre les cheveux gras.
      En ce moment, j’utilise de l’aloe+hydrolat de fleur d’oranger. C’est juste, heu, que ca sent trop bon ^^
      Je m’en pshitt tous les matins !

  4. Aha tu m’as bien fait rire pour les cotés négatifs..moi c’est pareil ici (je ne fais pas de no poo) mais pour tout ce que je leur fais, je le soule « nan mais t’as vu ces reflets, comment ca tu les vois pas? mais si regarde aussi! » (ou comment le souler en 2 n chrono..^^)

    • tu as raison, je crois que le pire, c’est dans la semaine où je fais un henné. J’arrete pas de la tanner avec « mes reflets, ma couleur, t’as vu comment ils sont gainés là !! »
      😉

    • Pour les reflets, je les aient eu coloré (chimique, puis henné). Donc je ne sais pas si le fait de passer au naturel a permis ou non de raviver ma couleur, puisque j’ai enchainé sur les henné colorant.
      Brillance, le soucis que j’ai eu, c’est qu’au début j’ai utilisé beaucoup de produits assechants (bds, rhassoul, alcool …) sans contre-balancer par des masques / soins hydratant. Donc mes longueurs étaient pas mal assechées. C’est pour ca que j’ai tout coupé, pour partir sur de nouvelles bases.
      DOnc le bilan est pour moi positif, mais le no poo n’est pas a pratiquer à la légère (et ne pas se lancer à l’arrache comme moi, en enchainant les BDS …).

  5. Alors moi je te suis régulièrement mais surement pas depuis le deebut de l’histoire parce que du coup je suis perdue 🙂 : le « no-poo » qui veut dire pour moi « pas de shampoing » c’est quand mm un lavage en fait ?
    Oui je sais, questions surement très con ! 🙂
    Depuis 2 ans maintenant je suis passée au shampoing bio et j’essaye d’espacer au max (3 ou 4 jours), mais c tellement agréable d’avoir les cheveux léger et propre que ce que tu fais me semble inateignable. Comme tu dis, c’est surement une question de prendre le temps de faire bien les choses.
    Question pratique : vis tu dans une ville polluée?
    Bises.

    • y’a pas de question bête ^^

      Donc oui, no poo, c’est no shampoo.
      Donc c’est laver, mais sans produit chimique qui provient d’usine, finallement.
      Je vis en agglomération d’une grande ville, dans laquelle je travaille.
      L’équivalent en ville, de Nantes, ou de Montpellier.

  6. Je suis vachement impressionnée ! C’est pas moi qui ferait un truc pareil ^^ J’essaie d’espacer mes shampoing de 4 jours.

  7. Ton bilan arrive à point nommé. Avec mes cheveux courts maintenant, j’ai réussi à espacer les shampoing et limiter la sécrétion de sébum. Je me rend compte que le shampooing casse toute la démarche water only. Alors si jusqu’à maintenant, je ne me préoccupais pas de questions cosmétiques, je vais expérimenter lavage au BDS et rinçage au vinaigre dilué. Je vais aller voir dans le groupe que tu suggères. GENIAL !!!

  8. Je trouve ton expérience très intéressante mais tout de même un brin contraignante. Il faut dire que je ne me lave (et coiffe) mes cheveux qu’une fois par semaine… Je ne suis pas du tout portée sur leur vie, ils font ce qu’ils veulent. Tant qu’ils ne me tiennent pas trop chaud ou qu’ils ne couvrent pas trop mes yeux, ça me va 🙂

    • Sur le début, oui, c’est contraignant, le temps que le cuir chevelu se régule.
      Là, ca me prend bien moins de temps que lorsque je les lavais un jour sur deux avec du shampoing.
      Un coup de spray hydratant tout les matins (que je serais de toute facon, obligé de faire meme si je n’étais pas au no poo : car au matin, mes cheveux courts sont tous en l’air !! Il faut que je les remette en forme en les humidifiants).
      Et ensuite, seulement un wo ou masque hydratant/lavant par semaine.

      Mais effectivement,si tu as deja la chance de ne pouvoir ne te les laver qu’ 1 fois par semaine, tu n’as pas tellement besoin de ce processus (sauf a vouloir evincer les produits chimiques de ton crane, mais ca c’est un autre débat ^^)

  9. Super ça! Mais je n’ai jamais réussi le mois sans rien. Pendant 1 an environ je n’ai lavé mes cheveux qu’au bicarbonate de soude puis vinaigre de cidre, mais je n’ai pas pu faire moins qu’un shampoing par semaine; enfin j’ai tenu 2 semaines une fois mais comme j’étais enceinte, j’avais les cheveux beaucoup plus beaux et moins graisseux aux racines alors je ne sais pas si ça compte! Et puis j’ai eu un bébé et je n’ai plus eu assez de temps pour les petites prépa et suis repassée au shampoing bio dilué, 2 fois/semaine. Mais le bicarbonate ça marche super bien! Et en shampoing sec pour espacer un peu plus, la maïzena fonctionne pas mal aussi.

    • C’est vrai que bds/vinaigre ca fonctionne bien, mais a utiliser avec parcimonie car c’est tres assechant.
      Du coup, tu es repartie sur du shampoing. Au moins il est bio ^^

  10. Ah Ah, je me reconnais bien aussi car jén parlais tout le temps de mes beaux cheveux à une période. J’étais tellement surprise que cela fonctionnait pour de vrai lol!
    Félicitations!!!

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s