Je ne suis pas Charlie. Mais pas une terroriste pour autant.



J’ai beaucoup pensé aux victimes de cet attentat et leurs proches, et je suis sidérée par ce qui s’est passé.
Évidemment, je ne comprend pas qu’on puisse réagir à des dessins (aussi insultants, discriminants, – – – – phobes qu’ils soient) par une telle violence.
J’espère qu’autour de moi, les gens résisteront à la facilité de l’amalgame;
J’ai peur de ce que l’avenir réserve, je veux me sentir en sécurité en marchant dans la rue, et je souhaite ardemment que les auteurs de ces atrocités soient arrêté et traduit en justice.

Mais.
Je ne comprend pas qu’on veuille « imposer » une ligne de conduite.
J’ai l’impression d’une surenchère de l’émotion.
Chacun réagit différemment, et si je ne parait pas aussi choquée / retournée que d’autres, ce n’est pas pour autant que j’ai moins de valeur.

La Minute de silence, je n’y suis pas allée.
Les icônes « Je suis Charlie », je ne les aient pas mises.
Et oui, j’ai publié autre chose que sur ce sujet, aujourd’hui.

Parceque je suis libre.
Parceque j’ai l’esprit de contradiction.
Parceque j’ai ma liberté d’expression.
Et que le fait de ne pas suivre le mouvement ne fait pas de moi … une complice de ces terroristes !

*houuu je ne vais pas me faire des amis là*

Anya

PS : je comprend qu’il y des personnes qui le vivent très intensément.
Je respecte ça.
Mais j’ai du mal avec le fait que certains me regarde de travers parceque j’ai parlé d’autres choses dans la journée, parceque je n’avais pas une mine atterrée, parceque sur ma page perso FB, je n’ai pas mis le logo « je suis charlie ».
..

PS2 : concernant la minute de silence, car je vois que ca a choqué certaines. Ce que je comprend.
C’est le fait que ma responsable disent « c’est midi, on descend toutes ! ». qui m’a refroidie. Pour moi, faire cette minute est une question de choix de conscience et non un obligation légale à imposer.
Alors je ne suis pas descendue aux portes de l’entreprise. Je suis restée à mon poste. J’ai pensé a l’évenement, aux victimes, tout en continuant de trier le courrier, en silence.

HC rond FB rond

j'aime HC

Publicités

20 réponses à “Je ne suis pas Charlie. Mais pas une terroriste pour autant.

  1. J’ai réagi comme toi, je n’ai pas participé à toute cette surenchère d’émotion. La plupart de mes amis l’ont compris car ils me connaissent, mais j’ai eu quelques débats aujourd’hui et certains font facilement l’amalgame « pas d’émotion = tu soutiens les terroristes ». Non. C’est juste que je ne veux pas participer à un élan stérile.

  2. je ne veux pas non plus. Ou est ce merveilleux élan de solidarité au quotidien ????…demain tu fais un malaise dans la rue ou autre ..tu seras bien seule ….. ton sac en moins 🙂

  3. Pas toujours je l’espere… Il y a six mois j’ai assiste a l’agression d’un collegien alors que je roulais en voiture… Et un autre automobiliste et moi nous sommes arretes pour lui porter secours!

  4. Je trouve dommage que tu ressentes qu’on veuille t’imposer une ligne de conduite et tout aussi dommage que tu parles de surenchère d’émotion (même si je peux comprendre ce que tu dis). Il s’agit quand même de caricaturistes exécutés sommairement, de dessinateurs satiriques ! C’est grave et il faut en parler (si on en a envie, j’entends). Tout le monde devrait à mon sens se sentir concerné, non pas pour avoir peur de l’avenir mais pour conserver ce dont nous jouissons aujourd’hui, c’est-à-dire la liberté d’expression. La base de la démocratie, en somme. (J’étais obligée de commenter, encore une fois, je comprends-j’essaie- ce que tu dis, je me sentais obligée de donner mon avis ^^).

  5. Je suis d’accord avec toi, sur la ligne de conduite. J’ai l’impression d’être hors norme car je n’ai pas pleuré et que j’ai continué à vivre ma vie.

  6. Je suis pas tout à fait d’accord avec toi sur un point : la minute de silence. Celle-ci n’est pas un autre élément de la surenchère de l’émotion comme tu dis, mais un hommage.
    Alors oui, tu peux très bien régir différement, ne pas publier les je suis charlie, etc… mais personnellement, je ne trouve pas que la minute de silence fasse partie de la surenchère de l’émotion. C’est plutôt du respect face aux morts.
    Ca ne regarder que moi après tout, ce n’est que mon avis.

  7. Je suis justement en train d’écrire un article léger, avec une légère boule au ventre : « oui mais on va me reprocher de ne pas être ne deuil et d’écrire comme tous les jours et de ne pas parler de ça ». Je pense qu’à partir de là ça va un peu loin.

  8. je suis allée à la minute de silence de ma ville, j’en fais un article (particulièrement parce que je suis fière de la mobilisation qu’il y a eu) et je me sens très touchée ceci dit j’ai publié un article beauté aujourd’hui, réagir sur l’attentat me semblait trop à chaud, j’en parlerai un peu demain
    bisous et tu es libre de réagir comme tu veux c’est ça la liberté d’expression

  9. J’ai réagit car j’y voit une attaque contre la liberté d’expression. Qui devrait être universelle mais qui ne l’es pas encore. Mais je le droit de réagir tout comme toi tu as le droit de publier comme d »habitude. C’est ainsi.

    Par contre j’avoue que limite de la haine envers ceux qui n’ont pas participer, voulu ou non (je pense à ceux et celles qui programmes leur articles) c’est abusé. Chacun participe et prend ça a sa manière.

    Justement c’est ça la liberté d’expression ^^

  10. Personnellement je considère que je suis Charlie. Parce que c’est la liberté de tous qui a été attaquée, parce que comme beaucoup j’ai été choquée.
    Ceci étant, je ne me suis pas exprimée plus que ça sur le sujet. Mes ressentis étant personnels, ma révolte, mon écœurement, mes craintes pour la suite sont réelles. Mais tant d’autres se sont exprimés bien mieux que moi à ce sujet!
    Je n’ai pas le cœur à publier sur des sujets légers, mais je lis… et pas que les sujets se rapportant à Charlie Hebdo! Parce que ça fait du bien aussi 🙂
    Je pense que tout le monde fait comme il le sent, et ceux qui soupçonnent les gens qui gardent le silence ou ceux qui en accusent d’autres (qui osent publier sur les soldes ou le dernier mascara à la mode) de soutenir les terroriste par leur indifférence affichée sont de sombres crétins.
    Ce que j’ai du mal à lire par contre, ce sont des messages du style « ils l’ont bien cherché, chez Charlie Hebdo ».
    Rien ne justifie une telle haine.
    Rien ne justifie ces meurtres.
    Et penser que certaines personnes se réjouissent de ce qui est arrivé ou du moins le comprennent ou le cautionnent… ça me fait frémir.
    Et voir ou imaginer ce que ça va donner du côté politique m’effraie aussi. Parce que certains profitent de la situation pour faire des amalgames faciles et attiser ainsi une haine latente chez certains. Et ça, c’est vraiment dégueulasse!

  11. C’est terrible ce qu’il vient de se passer, je pense que malheureusement certaines catégories de personnes auront du mal à faire le tri entre radicalisme religieux et religion. J’en entend déjà d’ailleurs au boulot.
    J’ai beaucoup insisté là dessus avec mes enfants. D’abord parce qu’ils ont des camarades, amis et famille Nord Africain de confession musulmane ou non mais aussi pour qu’ils n’écoutent pas les gosses qui à l’école répandent la bêtise de leurs parents.
    Et comme toi aujourd’hui je n’ai pas publié d’article concernant les attentats parce que malgré tout la vie continue.
    Nous allons tous nous en remettre, c’est dans notre nature…

  12. Personne n’a imposé une ligne de conduite. Contrairement aux effets de modes sur les réseaux sociaux (exemple: les défis, l’ice bucket challenge, la mort de Robin William…), « Je suis Charlie » est un réel mouvement d’union, de force, de soutien et de fraternité spontané où nous sommes tous concernés pour défendre la liberté d’expression. Et c’est là que l’on réalise à quel point nos droits sont précieux. Je ne pense vraiment pas qu’il y ait de surenchère d’émotion, ce qu’il se passe est historique, unique et colossale. Tout le monde est choqué et ému. (Et ceux qui ne le sont pas ne cautionnent pas pour autant ces horribles actes bien entendu…) Ta façon de pensée me déçoit mais je la respecte car c’est ça la liberté d’expression pour laquelle nous nous levons…

    Bisous

  13. Alors je comprends tout à fait quand tu parles de la surenchère d’émotion. J’ai fait une overdose des médias entre mercredi et aujourd’hui. Ils ont clairement abusé, limite à nous montrer le dernier repas des dessinateurs…
    Par contre, j’ai respecté la minute de silence, le jour du deuil. Et là je ne comprends pas trop pourquoi tu ne l’as pas « respecté ». Mais bon, chacun faitc’qui veut hein ;p

  14. Pingback: It was a gOOd wEEk ! #13 | EclectiK Girl·

  15. Moi ce qui me débecquette c’est tous les gens qui se sont arrachés le journal Charlie Hebdo aujourd’hui, juste pour dire « je suis dans le coup », qui le revendent même sur internet pour se faire de la thune, alors qu’ils ne l’ont jamais lu avant… charlie Hebdo était bien seul à une époque… Justement lorsqu’ils ont sorti les caricatures de Mahomet , beaucoup ont tiré à boulets rouges en disant qu’ils allaient trop loin… Je suis d’accord pour dire que certains suivent le mouvement par snobisme mais une minute de silence pour rendre hommage ne me paraît pas surfait…

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s