Se faire agresser. Et prendre des cours d’auto-défense.


Article reposté sur mon nouveau blog.

Envoyez-moi un MP


pour connaître l’adresse ☺

 

Advertisements

25 réponses à “Se faire agresser. Et prendre des cours d’auto-défense.

  1. Comme je te comprends… j’ai souvent pensé à en prendre sachant que je ferais pas le poids à la moindre agression… Parfois dans la rue, je sers mes clefs dans ma main, pointe en avant… je sais que c’est assez dérisoire mais ça me rassure…

      • En fait, j’avais un opinel, offert par mon copain, mais bon au moindre musée avec fouille de sac… c’était relou. Et puis, le temps de le déplier j’aurais le temps de me faire agresser 3 fois…

    • Sinon, même si ça peut sembler ridicule, vous pouvez prendre un stylo, plus long, plus maniable, et si besoin en cas de problème (l’agresseur qui attrape le stylo), vous pouvez le lâcher rapidement et sans crainte, ce n’est qu’un stylo…

      PS : j’ai fait de la self défense plusieurs années, et c’est une « arme » par procuration souvent conseillée…

      • c’est vrai que je n’avais pas pensé au stylo … c’est clairement plus discret (et moins repréhendable) qu’un couteau.
        Merci pour l’astuce !

  2. Je ressens la même chose quand je sors en général… C’est moche quand même. Et tes deux agressions, bien que « minimes » et encore je ne crois pas qu’on puisse minimiser une agression… Ça doit être très intéressant des cours d’auto-défense, je n’y avais jamais pensé avant de lire ton article. Tiens nous au courant 🙂

    • j’ai repéré quelques cours, c’est pas donné, c’est sur …
      Bon, là, j’ai une tendinite genoux, donc repos obligatoire, mais apres, je contacte les prestataires de ces cours !

  3. Evidemment, je te comprends très bien. Je suis sans cesse en train de me méfier et je suis parfois limite sur la défensive alors que j’ai pas de raisons de l’être. J’avais lu quelque part un article qui disait que depuis l’enfance, les femmes étaient conditionnées pour penser que la rue étaient aux hommes. Lorsqu’on marche dans la rue, on se fait toutes petites, on rase les murs etc. Ce n’est pas normal !!
    J’avais aussi penser à prendre des cours de self défense. Il faudrait que j’en chercher et que je motive des amies à venir avec moi !
    Bref, très bon article en tout cas :).

    ps : merci pour le lien vers mon article. Je vais de ce pas aller lire ceux des autres !

    • oui, c’est le mot, conditionnées. A tel point que je ne me suis pas rendue compte tout de suite, que non non et non, ce n’était pas normal de flipper dès que j’entend des pas derrière moi.

  4. je comprend tout a fait ta réaction , car j’ai la même et pourtant je me sens plus courageuse mais face a une situation d’urgence aurai je le courage d’affronter mon agresseur ….C’est une très bonne idée ces cours d’ auto-défence et t’encourage a le faire …
    très sympa ton article

    • c’est ça, on ne sait jamais à l’avance comment on va réagir.
      Peut-être que je serais super courageuse, peut-être que je prendrais mes jambes à mon cou en criant, peut-être que je serais tétanisée …
      Merci de ton p’tit mot sur mon blog, a bientot

  5. Félicitations pour le grand pas que tu fais à te livrer à nous tes lecteurs, c’est déjà super et donc bravo. Je pense que les sentiments de honte et de culpabilité sont présents chez toutes les victimes, moi la première. Je vis avec, parfois ça va et parfois c’est dur. C’est vrai que de ce côté là je n’ai pas vraiment de conseil à te donner pour ne plus avoir honte, je n’ai moi même pas encore trouvé la solution…
    Et je terminerai par un deuxième félicitation pour avoir le « courage » de faire de l’auto défense, car cela veut dire revivre des agressions pour pouvoir mieux se défendre, je te tire mon chapeau, je ne sais pas si moi j’en serai capable. BRAVO !!! Bisous.

    • Merci pour ton message, et pour tes félicitations, mais rien n’est encore fait ! J’ai reperé quelques prestataires, mais il me reste à les contacter ect

      J’ai cru comprendre que tu as été dans une situation où tu t’es retrouvée victime ?
      J’espere que cela est bien loin derrière toi et que tu as pû te remettre de cette situation,

      bises

      • Même si rien n’est encore fait, tu as fait le plus grand pas en décidant de vouloir te défendre !! Tu as passé un cap, celui d’être plus fort que les agresseurs.
        Oui j’ai été victime (malheureusement deux fois dans ma vie).
        J’ai digéré une agression sur deux, même si parfois ça me revient. La première, je ne m’en remettrai jamais …
        Bisous.

  6. J’avoue ne pas avoir peur pour moi… même si je me dis que si je me fais un jour agresser, je ne ferai pas le poids ! par contre, j’avoue que pour la poulette, oui, il m’arrive de m’inquiéter parce que j’ai l’impression que c’est de pire en pire…

    • Je n’en ai pas parlé, mais c’est vrai que ma moitiée à 10 minutes de retard, je psychote aussi …
      Alors oui, j’imagine que lorsqu’on a des enfants, puis des adolescents (avec l’insouciance de l’age qu’on leur connait…), ca doit etre encore moins évident à gérer …

  7. Je comprend tout à fait ton inquiétude. Par contre, si je peux dire, le couteau c’est pas une bonne idée si tu ne sais pas t’en servir parce que la personne peut très bien le retourner contre toi donc du coup je n’en prend pas

    • OMG, je n’y avais jamais pensé !!
      Pourtant, dieu sait que je suis parano et que j’envisage toujours tout un tas de possibilité, mais ça non, je crois que j’avais préféré occulter 😦

  8. Ce genre de craintes ne me lâchait pas quand j’étais étudiante à Lille…
    Les rues mal fréquentées en soirée, une soirée qui se termine un peu tard…
    Perso une amie a déjà amené des mecs plus que louches dans notre appart (des amis à elle) ils fumaient le joint, mais ça s’arrêtait là. Pourtant j’étais mal à l’aise en leur présence. Si bien que je fuyais me réfugier chez celui qui est devenu mon mari. Un dimanche soir, de retour de WE en famille je me rends compte que mon appart a été habité en mon absence : vaisselle sale, mégots, draps froissés…
    Frisson, peur…
    Aujourd’hui, je n’ai plus vraiment peur pour moi, bien davantage pour ma fille… Et il m’arrive de lui dire des choses du style « tu es sure que ta robe n’est pas un peu courte? »
    Et immédiatement après je m’en veux… mais même si je sais que les agresseurs sont en tord et non les victimes (et quelle qu’ait été leur tenue!) Le fait est que les agresseurs potentiels en question se manifestent bien davantage auprès d’une jeune fille en jupe courte :/

    Tu nous fera un petit bilan sur ton ressenti après quelques cours?

  9. Je viens de découvrir ton billet (un peu en retard sur la blogo en ce moment), bravo pour la sélection 🙂
    J’ai été agressée il y a quelques années dans le métro. Douloureux souvenir. Car personne n’a bougé. Les gens me regardaient me faire stranguler contre la vitre du wagon. Charmant. J’avais envie de crier « bande d’encul*** »! J’en voulais autant à mon agresseur qu’aux témoins de la scène… et c’est toujours le cas. J’ai quitté les grandes villes pour cette raison. Le « chacun pour soi » ne fait pas partie de mon vocabulaire. J’ai eu peur les années qui ont suivi, et puis j’ai décidé de me prendre en main. J’ai pratiqué pendant deux ans du kick boxing. J’ai également effectué des exercices avec des mecs très qualifiés (des amis) pour parer à toute éventuelle agression. Depuis, je ne pense que très rarement à ces dangers. Je me sens sereine (à tord?). Je ne saurais bien évidemment pas engager un combat avec un homme, mais au moins me protéger, et gagner du temps afin de trouver de l’aide. Bisous ma belle

  10. J’ai fait du judo étant jeune et je n’aimais pas ça. Mes parents insistaient pour que je continue afin d’apprendre à me défendre. En fait, ils avaient raison, mieux vaut savoir se défendre. Je ne pense pas non plus être capable de refaire des prises (mon dernier cours je l’ai pris il y a plus de 10 ans) mais il y a des réflexes qui restent.

  11. Pingback: Positives Days | EclectiK Girl·

  12. Article poignant. Je fais moi aussi partie des grandes angoissées comme tu le décrit si bien dans ton article. J’ai souvent pensé à prendre des cours d’auto défense sans jamais me lancer. Tu as eu beaucoup de courage pour te livrer à nous. Merci pour ton témoignage.:-)

  13. Pingback: 2015 : Un mois, un challenge. | EclectiK Girl·

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s