Rome – Premier jour : Palatin, Forum et Colisé


7h45.
Oui, on aurait dû se lever plus tôt.

Parce que le site touristique ouvrait à 9h00. Et qu’on pensait pas que c’était si loin.
Mais on était tellement éreintée de n’avoir pas dormi la veille à l’aéroport
Du coup, on sort de l’appart, il est 8h45. Une heure plus tard, ( et après avoir galéré à trouver l’entrée … car oui, rien n’est indiqué, pas de panneau, rien. La signalétique, c’est pas leur fort, pourtant, mince, c’est ultra touristique nan ??)
Le nombre de fois qu’on a dû demander notre chemin, notre carte en main …

visiter Rome

Donc, le Palatin, Forum, Colisée.
Un conseil, commencez par le Palatin, c’est moins réputé que les deux autres sites, y’a moins quasi pas de file d’attente. Et le billet est valable pour les trois sites.
Pour nous, c’était gratuit avec le Roma Pass, sinon, c’était 12€


Le palatin.

Ça nous a beaucoup plu, car c’est une succession de jardins, de vestiges de palais d’empereur, le tout bien expliqué (à condition de savoir lire Italien ou Anglais). Le plus impressionnant et surprenant pour moi, fût les restes du village à l’origine de Rome, où aurait vécu Romulus. J’ai trouvé cette première partie plus variée et moins compacte que le Forum et le Colisée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le forum.
C’est un condensé de monuments en ruine, tous réunis sur un même espace. C’est moins grandiose que ce à quoi je m’attendais.

Pour l’anecdote, et juste pour le plaisir de vous exposer mon cuissot  …
en sortant par le portique pour rejoindre le Colisée, j’ai loupé une marche.
Me suis rattrapée, et puis, finalement, non. La gamèle du siècle !

jour1 (54)

En direct des toilettes de l’appart !

Un bleu au bras, un pire en haut de la cuisse, du mal à reprendre mon souffle, mais au final, plus de peur que de mal.
Ç’aurait été un comble que de visiter l’hôpital en lieu et place du Colisée !

 

Le Colisée.
Il se visite sur trois étages, mais on a jamais trouvé l’accès pour monter tout en haut.
Le Colisée est ovale, et on voit les fondations et le sous-sol car le socle a été détruit.
Un monument très plaisant à faire, mais très fréquenté, il fallait un peu jouer des coudes pour accéder à un point de vue et prendre des photos. Les mêmes clichés que les milliers de visiteurs du jour ^^)

Il est midi et demi.
Jusqu’à maintenant, on a eu de la chance, niveau météo. Beau et chaud. Du genre à prendre un coup de soleil sur le haut du dos. (doit-je rappeler que notre crème solaire nous a été honteusement retirée ? Gnark.)
Mais tiens, ça ne pouvait pas durer, voilà que se profile à l’horizon un énoooorme nuage noir …
Le temps qu’on erre dans les rues, à demi-perdues (encore. Et ce sera loin d’être la dernière fois), à la recherche d’un resto, il sera 14h00 lorsqu’on mettra les pieds sous la table.

« La taverna dei Monti ». D’après le petit futé, un tratorria traditionnelle, familiale et typique.
L’amabilité semblait toutefois relever de l’option, mais les pâtes étaient molto delicioso.
Tomate, lardon et chili pour moi, carbonara pour ma moitée.
Et vraiment, la carbo, RIEN à voir avec celle qu’on peut manger par chez nous !

Pour 8€ l’assiette, et comme tu vois, y’a de quoi manger :

Pasta Italie

Une vrai bonne carbo !

Et dire que c’était dans la carte des entrées … Forcément, on avait plus faim.
Le serveur demande si on veut un plat ? Un dessert ? Même pas un café ? Non ??

Non. Il conto per favore.
Le voilà qui griffonne un truc sur son carnet, le raye, râle et pousse un gros soupir , agacé, et nous balance la note.
18€. Mais il nous avait compté 2€ de pain, qui était à disposition sur la table, et auquel nous n’avions pas touché (on râle beaucoup en France, mais ça, au moins, c’est gratuit).
On demande à régler par CB, il grogne.
Et après nous avoir accompagné au comptoir, il chiffonne la facturette et la lance derrière dans un coin. Je crois qu’il n’a même pas dit au revoir, le sagouin.

Dehors, il pleut averse. Le déluge !
On passe d’une store de boutique à un autre, on longe les trottoirs, on tente d’éviter la nuée de vendeurs à la sauvette
( 3€ le parapluie, 3€ !), bref, on est trempée comme des souches.

Le temps d’avaler un suppli bolognèse en guise de heu … dessert ? Gouter ?
Suppli bolognese roma

Et nous voilà Plazza Venezia.

PLAZZA VENEZIA

Juste à coté, la place du Capitole et ses musées. Gratuit pour nous, avec le roma pass, sinon c’est 12€.

On y passe 2h30. Ici comme ailleurs, c’est mal indiqué, on manque de tourner en rond, et je ne suis pas sure qu’on ai bien tout visité. Mais les œuvres sont variées, bien mises en valeur, et on peut les voir de très près.
Sortie de là, on est épuisées.
On galère à trouver le Circo Massimo (pourtant juste à coté), puis on se décide à rentrer.
Sans l’aide d’un gentil carabinieri, on serait toujours en train de se chamailler pour savoir dans quelle direction aller …
Un arrêt au supermarché Conad pour acheter de quoi manger pour le soir, et on prend le tram (gratuit pour trois jours avec les Roma Pass). On s’affale sur le lit, en vrac.
On sèche nos chaussures et chaussettes au … sèche cheveux.

Repas : salade mozza di buffala, scarmozza, tomate, vinaigre balsamique et huile d’olive.
Mini saucisson.
Feuilleté napolitain.

salade tomate mozza beignet napolitain chianti
Préparer le programme du lendemain.
Rédiger la journée sur mon carnet.
Dormir.

Les impressions de cette première journée :

* dès qu’on sort du centre antique de Rome, les rues sont plutôt sales. Détritus qui trainent, feuilles d’automnes non balayées (l’automne est pourtant loin, non ??), graffitis. Par contre, pas de crottes de chien, j’ai vu pas mal de gens avec des sacs à crottes.

* L’amabilité n’est pas le fort des italiens qu’on a croisé. Le serveur du resto, la guichetière à la gare, un agent à l’aéroport, qui ne doivent pas connaître le sens du mot « sourire ».

* les feux pour piétons. Le feu vert dure 4 secondes. Ensuite, c’est orange. Et le feu rouge piéton dure trois plombes. Bref, les automobilistes et les scooters sont rois. On a vite compris qu’au orange, on passe !
D’ailleurs, c’est l’angoisse quand il s’agit de traverser de grandes avenues sur un passage piéton sans feu. Si tu fais pas le forcing, tu passes jamais, mais jusqu’au dernier moment, tu te demande si cette fucking car va s’arrêter !! #sueurs froides#

La suite :
Rome, jour 2

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

Advertisements

17 réponses à “Rome – Premier jour : Palatin, Forum et Colisé

  1. Je suis trop jalouse. C’est tout ce que j’adore faire.
    Après, je ne suis pas étonnée pour la saleté et le manque de politesse. C’est l’idée que je me fais de l’Italie 🙂

  2. Il y a tout de même beaucoup de choses à visiter, à ce niveau là ça doit être vraiment sympa 🙂 J’aime beaucoup les photos des vestiges !

    (pour le bleu : tu ne t’es pas loupée !)

    Je n’imaginais pas que la ville était aussi sale par contre :/ Après les gens que vous avez rencontrés n’ont sans doute pas donné une bonne image malheureusement, mais j’ai l’impression que c’est le cas dans beaucoup de Capitale ou même certaines grandes villes ( par exemple, j’imagine que les touristes qui viennent à Paris doivent être un peu refroidis par l’accueil)

    Sinon ça semble quand même difficile de se repérer dans la ville non ?
    (pour les passages piétons –> ça serait ma hantise ! Déjà que dans ma ville je ne suis pas toujours très rassurée alors là-bas … ça ne semble pas très rassurant, du tout)

    • oui, difficile de se repérer ….. on était déjà pas très douées d’avance, mais là c’est la totale !

      j’imagine qu’en effet, ca doit etre l’air des capitales qui rend certaines personnes mal aimable. Ou juste qu’ils en ont marre de ces touristes qui ne font pas l’effort d’apprendre la langue^^

      • Je peux imaginer la galère, j’ai aucun sens de l’orientation alors je compatis.

        Possible oui. Pour la langue c’est une possibilité en effet, c’est vrai qu’en général les habitants aiment bien qu’on fasse l’effort de dire quelques mots du Pays, même si c’est dit maladroitement, qu’il y ai au moins l’intention 🙂

  3. Les photos sont vraiment belles ! Je n’ai jamais été en Italie, mais je t’avoue, les Italiens m’attirent moyens, j’ai été juste une fois à la frontière, et je ne l’ai trouvé déjà pas très aimable… Mais avec ce que tu dis ça ne donne pas envie ^^ Je suppose que j’irai un jour quand même parce qu’il y a plein de choses à voir 🙂 Je ne sais pas pourquoi mais j’aimerai aller en Toscane.

  4. Super intéressant ton compte rendu … ça change des clichés carte postale et on se rend bien compte de la réalité de la ville ! Encore une fois, je me reconnais quand tu dis sécher tes affaires au sèche cheveux! on a fait le même chose à Istanbul à Pâques après un déluge de dingue ! Mais c’est aussi ça l’aventure !

  5. Pingback: Rome. Jour deux : campi del fiori, Panthéon, Quirinale | EclectiK Girl·

  6. Bonjour, c’est drôle, je viens de tomber sur votre site par hasard, je viens justement de revenir de Rome, vient d’atterrir toute à l’heure, 13/08 vers 21h05 🙂 Je vais mieux regarder demain car je n’ai pas vu beaucoup de monuments.

  7. Merci Messa pour le lien, très belles photos et on sent bien que vous avez passé de bons moments 🙂 Où as-tu pris la photo sur les fruits et légumes ? J’adore voir les marchés mais je n’y ai pas pensé cette fois-ci.

    • Moi c’est Caro :p Messa c’est chérie 🙂

      Sur un petit marché journalier prêt de la station de métro Cornelia leurs fruits et légumes la son tellement Waouw bon, coloré, grand!!! En belgique je n’aime pas les tomates crues car trop fade, mais la bas roooh quel bonheur, justement j’en ai manger sur le marché comme si c’était un fruit…

      Merci pour les photos, Pourtant j’ai regretter ne pas avoir pris mon APN, je n’avais que mon tel, j’ai fais comme j’ai pu… hi hi mais il fait tellement beau là bas… enfin tu sais… rien que d’en parler… envie d’y retourner :p

  8. L’Italie … un pays que j’adore !!
    J’y suis allée il y a quelques années et je rêve de pouvoir vite y retourner !!
    Mais c’est vrai que l’amabilité et la signalisation enleve un peu de charme à cette très belle ville qu’est Rome, ses superbes monuments et sa belle histoire

  9. Pingback: Rome. Jour trois : Trastevere – Colline de Janicule | EclectiK Girl·

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s