J’ai lu : Le Onzième Pion – Heinrich Steinfest


 

Sans trop savoir pourquoi, la couverture m’a tapée dans l’œil. (outch!)
La tête du pion-oiseau m’a amusée. Même si il a un air triste, finalement. Peut-être parce qu’il s’agit d’une espèce disparue.
J’ai lu seulement 4 lignes du résumé en quatrième de couverture, et allez, c’est acheté.

onzieme pion Steinfest

« Geurg … a disparu »
Hop, disparu, comme le pauv’ dodo oiseau.
S’en suit une enquête, un jeu de piste, un jeu d’ échec grandeur nature.
Une héroïne, Lilli Steinbeck, qui n’est pas sans rappeler l’anti conformisme de Lisbeth Salander;
une ambiance nordique, un peu à la Stieg Larson, donc, mais en moins noir.
Lhumour et la dérision sont bien présents et certains cheminements de pensées ou associations de mots surprennent et laissent songeur.

J’admet toutefois, que parfois j’ai survolé quelques passages, trop descriptifs, qui ne m’accrochaient pas.
Que si le coté loufoque kafkaïen me plait, il faut quand même s’accrocher, d’autant que la fin me paraît baclée.
Je n’en dis pas plus, mais mince quoi, j’aurai aimé en savoir davantage (la Russie ?Stravos et Lilli ? Le dixième ??)
Bref, un bon livre, si vous le trouvez d’occas’, pourquoi pas vous laisser tenter !

 

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

 

Publicités

Une réponse à “J’ai lu : Le Onzième Pion – Heinrich Steinfest

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s