Pourquoi tant de gris ?


La palette est certes étendue.
Entre gris clair et gris foncé, gris souris, granitique, anthracite ou mal dépoli, du sol aux toitures, le gris s’est installé en un plombant camaïeu.

C’est cliché, de dire : la grisaille de la ville, le macadam omniprésents, la lutte de tous les instants pour survivre au rythme des pas sur le bitume.

ville-grise

N’empêche.
En Hollande, les murs sont jaunes, roses, oranges, bleus.
Alors moi, je rêve de ma ville aux couleurs de l’arc en ciel. Ou simplement teinté de vert pâle au sol, pour rappeler la douceur d’une pelouse. Ou mauve, carrément, pour casser les codes.
La vie citadine serait déjà plus joyeuse, non ?

Et en musique, ça donnerait ça :

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

Publicités

6 réponses à “Pourquoi tant de gris ?

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s