Hommage aux Parents. [week-end de ouf : babysitting]


Franchement, je sais pas comment tu fais. Toi qui a un enfant. Pire, plusieurs.

Vraiment, j’admire les parents, quels qu’ils soient. Après un week-end comme ça, je :
  suis en admiration, donc.
me promet de ne plus juger et penser des choses du genre  » elle ne devrait pas le coller autant devant la TV »  » il ne joue pas assez avec son gosse »…
suis épuisée
savoure d’avoir de vrais moments rien qu’à moi
suis confortée dans mon non-désir d’avoir des enfants.

Mes neveux et nièces, je les adore.
Vraiment.
Calinoux, jouer un peu,
rentrer dans leur imaginaire (même si au final, c’est toujours moi le dragon ou la sorcière. Vais finir par me vexer à force …),
élever la voix,
les laisser bouder dans leur coin,
user de ma terrib’ autorité,
lire une histoire. non, deux. Trois ? Ok, mais c’est la dernière hein …

Donc, épuisée après ces deux jours de garde.
NON, je ne sais pas comment tu fais.
Il faut être un sur-homme ou une sur-femme (?) pour gérer tout à la fois enfant, vie de couple, état d’âme, boulot, crise de la trentaine, le quotidien tout ça …
Quelque part, je suis heureuse d’être moi. Peut-être égoiste (mais je ne crois pas), mais lucide.
Avec une horloge biologique peut-être détraquée, mais une vie tranquille assurée.

Anya

rond hcrond fbrond inspilia

 

J'aime article HC2

 

Advertisements

9 réponses à “Hommage aux Parents. [week-end de ouf : babysitting]

  1. non faut pas être un sur-homme… l’être humain s’adapte à tout 😉 et puis, ça apporte aussi plein de chouettes moments… je pense que cela reste un choix de vie d’avoir ou pas des enfants 🙂 mais c’est clair qu’on est un peu moins tranquille après 😉

  2. Bah c’est pas pareil quand c’est les tiens… Tu vois moi j’ai gardé deux gamines pendant 10 ans, ça crée des liens et l’investissement est très différent que quand c’est une fois de temps en temps…

    • je le vois bien, autour de moi, que ca change la vie.
      Les personnes de ma génération, dans mon entourage ont quasi tous des enfants, et tous en sont (relativement) heureux et épanouie. Mais surtout, tous en avaient envie, d’un enfant, de maternité ect …
      Il FAUT en avoir envie, c’est l’essentiel !

  3. Je te suis à 100% ! J’adore aussi mes neveux, qui me le rendent bien d’ailleurs. Mais moi, avoir des enfants… non je ne crois pas que ce soit envisageable… Et je ne cesse aussi d’admirer le courage de ma soeur, par exemple, qui en a 3 !!! Contente de savoir que je ne suis pas la seule à penser ainsi 😉 Bises

  4. C’est ce que je me dis à chaque fois que je garde des enfants xD
    Mais comment font les parents ? x) Le pire, c’est quand j’ai des jumeaux. Et penser que des gens ont des triplés me donnent mal au ventre rien que d’y penser ^^’

  5. Oui, quand tu vois ça de loin, ça paraît exténuant… Je me dis ça quand je vois les enfants des autres : « mais comment ils font ? « , me dis-je… !! Après, quand c’est les tiens, tu ne te poses pas la question, j’en connais peu qui regrettent de les avoir eu…. , c’est tellement d’amour et de joies. Mais il c’est sûr qu’il faut avoir le déclic, l’envie, là où on se dit, c’est le moment, horloge interne ou pas…

Un p'tit mot ? Merci ^_^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s